Accueil
Histoire
Vins
Domaines
Vins & Domaines Carafe d’Or
Œnotourisme au Maroc
Producteurs & Distributeurs
Clubs de Vin
Vins du Maroc dans le monde
Tables Vinnovantes
Tables Carafe d’Or
Wineletter de www.vindumaroc.com
Club www.vindumaroc.com
@ Vins @ Gastronomie
Vittérature
Inscrivez-vous
Nous contacter

 

 

Histoire

           

L'histoire du vin et de la vigne au Maroc‏

   Le Maroc a toujours été une terre de vigne, pour preuve il est référencé comme l'un des derniers foyers de Vitis Silvétris dans les régions de l'Atlas.
Pour l'élaboration du vin il faudra attendre -500 avant Jésus-Christ et l'installation des comptoirs phéniciens et grecs qui développeront  la production de vin. Ce sont les Romains dans la région de Volubilis qui intensifieront le phénomène, et bientôt l'on verra les amphores de Maurétanie Tingitane envahir les tables patriciennes de l'empire romain.
L'influence arabe a marqué de son empreinte la viticulture nord-africaine. Lors de leur arrivée en Espagne les Arabes ne manqueront pas d'y planter leur cépage, Le Faranat de Tunis, seul cépage autochtone encore usité au Maroc et connu aujourd'hui en Andalousie sous le nom de Majorquin. La production de vin ne disparaîtra pas du Maroc puisque la forte communauté juive fera perdurer la conduite de la vigne et la production de vin dans ses jardins.
Les Portugais, lors de leur installation à Azemmour, Safi et El Jadida planteront quelques vignes qui préfigureront les futurs vignobles des Doukkala.
A partir de 1875, l'Europe touchée par les ravages du phylloxéra, trouvera en Afrique du Nord et notamment sur les terres sablonneuses du Maroc son salut puisque les vignerons français ne sont plus en mesure de produire suffisamment de vin. A partir de 1905  les premiers bateaux chargés de raisins et de vins arriveront dans les ports d'Europe. Installés d'abord dans les régions de la Chaouïa, des Trifas, des Sahels, les viticulteurs Français, Espagnols, Italiens, découvriront ce nouvel Eldorado du vin qu'est le Maroc. Ils y planteront quatre cépages adaptés aux terroirs et aux vins produits : la Grenache, le Carignan, le Cinsault et l'Alicante. De Boulaouane à Benslimane, de Berkane à Meknès, de Guerrouane au Gharb ils vont dessiner et façonner le nouveau paysage de la viticulture marocaine. La première guerre mondiale leur offrira de larges débouchés. C'est l'âge d'or, l'époque des vins médecins.
Le traité de Rome, interdisant le coupage des vins européens avec les vins étrangers, sonnera le glas de ce premier âge d'or. Puis, sous l'impulsion de Brahim Zniber  et de Guy Bacconet deux régions vont se distinguer tout au long des années 60, 70 et 80, les Celliers de Meknès à  Meknès (Guerrouane et Ben M'Tir) et Thalvin à Benslimane, deux styles de vins différents représentatifs de leur terroirs mais avec toujours le même souci de qualité. Ils planteront des cépages nouveaux : le Cabernet-Sauvignon, le Merlot, le Sauvignon, la Syrah.
Les décennies 90 et 2000 seront celles d'un nouvel élan plein de richesses et de promesses. L'arrivée de nouveaux vignerons : Castel,  Charles Melia, Gérard Gribelin, Jacques Poulain, la plantation de nouveaux cépages, Le Tanat, la Marsanne, la Roussane, le Malbec, le Viognier, l'Arinarnoa, le Chardonnay, le Chenin, le Tempranillo..., la création de nouveaux domaines : Le Domaine La Zouina, Le Domaine Val D'Argan, Les Deux Domaines, La Ferme Rouge, le développement de nouveaux terroirs ou la remise en route de terroirs oubliés, Essaouira, Béni Mellal, Rommani, Les Coteaux de l'Atlas.., une viticulture respectueuse de son environnement et maîtrisée, de nouvelles techniques de vinification, une approche de plus en plus qualitative avec la création et la reconnaissance de la première A.O.C marocaine, les Coteaux de l'Atlas Premier Cru et la première notion de Château avec Château Roslane, vont encourager et  développer de nouvelles cuvées : Eclipse, Domaine de Sahari,  Aït Souala, Domaine  Rimal, Château Roslane, les Elixirs des  Empereurs,  S de Siroua,  Volubilia,  El Mogador,  Orient,  La gazelle de Mogador, Riad Jamil,  Cuvée  Première de Président, Lumière de Gérard Depardieu, CB Initiales, Tandem.....
L’entrée dans le 21ème siècle laisse entrevoir un nouvel âge d'or : celui des terroirs, de la qualité et de la reconnaissance pour ces femmes et ces hommes de la vigne et du vin qui perpétuent une tradition et un savoir faire vieux de plus de 2500 ans.

 
Le Maroc du vin de 1926 à 2009

1926 1ere Vendanges au Domaine des Ouled Thaleb
1953 Lancement de la Cuvée du Président
1964 Création des Celliers de Meknès
1968 Création de Thalvin
1978 1er millésime de Médaillon Cabernet en rouge
1982 1er millésime de Pavillon Blanc qui deviendra Médaillon Sauvignon en blanc
1994 Création du domaine Val d'Argan dédié aux cépages de la vallée du Rhône
1999 Sortie du 1er Millésime CB initiales 1993 en rouge et 1997 pour le blanc
1998 1ère Vendange  Castel au Maroc Les Cépages de Meknès
2001 1ère AOC  Les Coteaux de l'Atlas
2004 1ère Vendange au Domaine La Zouina
2005 1èr Millésime de Tandem Co-signature Thalvin-Alain Graillot
2006 Lancement de la cuvée Volubilia au domaine La Zouina
2008 Château Roslane 1er Château au Maroc
2009  Lancement de Lumière de Gérard Depardieu
2009 1 ère Vendange et vinification à la Ferme Rouge
 

Le Maroc du vin : les chiffres clés

  • 10 000 hectares de vigne plantée
  • 350 000 hectolitres de vin produit
  • 14 AOG
  • 1 AOC : Côteaux de l'Atlas 1er cru
  • 1 Château : Château Roslane
  • 8 Domaines ou Château ou Caves de Productuion ( Les Celliers de Meknès, Château Roslane, Le Domaine des Ouled Thaleb-Thalvin, Les Cépages de Meknès-Castel, Le Domaine La Zouina, Les Deux Domaines, Le Val d'Argan, La Ferme Rouge) 

 

 

Copyright ©2010 Business Control -Tous droits réservés